Ce que j'ai appris en passant 30 jours sans téléphone !

Mis à jour : 2 juin 2020



Aujourd'hui, j'aimerais te faire part de plusieurs choses que j'ai appris en passant 30 jours sans qu'on ne puisse me contacter, sauf en passant par les réseaux sociaux.

Je ne m'attendais pas à ces leçons de vie et je ne m'attendais pas au bien-être que ça allait me procurer.

C'est parti, pose-toi et bonne lecture ;)


On est en Juin 2018, en pleine période de Coupe du Monde (information importante pour la suite hihi).

Ça fait déjà quelques mois que je me plains de mon téléphone. J'ai beau avoir la vingtaine et être née dans tout ça, je supporte quand même très mal le téléphone qui sonne, les notifications à répétitions, la tonne de mails, etc.


Dès le début 2018, je supportais tout ça encore plus mal que d'habitude. Ne me demande pas pourquoi, je ne me l'explique toujours pas.Habituellement, ça m'embête mais je suis accro à mon téléphone donc, je m'y fais très bien.


« j'en ai marre de recevoir des notifications », « mon téléphone me saoule», « j'aimerais bien qu'il arrête de sonner», « quand ça sonne avant 10h je ne réponds pas, car j'en peux plus des appels », « j'aimerais bien être tranquille »

Je n'ai pas cessé de répéter ça pendant des mois.

Un beau jour, sans que je ne fasse quoi que ce soit avec mon téléphone (ce qui est encore plus dingue), l'écran de mon smartphone à cesser de réagir. Comme de nos jours, les téléphones ont de moins en moins de boutons, si l'écran ne réagit plus, tu ne peux plus vraiment t'en servir.


Au début, ça m'a rendu folle. J'ai eu mon premier téléphone à 10 ans. Je ne suis donc pas habituée à vivre sans. Je passais des heures puis des jours à essayer de le faire fonctionner. Je souhaitais qu'il fonctionne à nouveau, je suis allée voir tous les professionnels pouvant le réparer, mais les prix de la réparation étaient proche du prix du téléphone neuf. Ce qui était trop pour moi.


« C'est quand on perd les choses qu'on se rend compte à quel point on y tient, ou du moins à quel point on y est habitué. »

- Nathalie Petrowski



Après avoir tout essayé, il me restait une solution.

Le lâcher-prise !

Comme je l'explique dans mon guide en 9 étapes, d'ailleurs, n’hésite pas à le télécharger si ce n'est pas encore fait, si quelque chose doit vous revenir, il vous reviendra, sinon c'est qu'il a fait son temps dans votre vie et qu'il est temps de passer à autre chose.


Je venais à présent d'apprendre ma première leçon de vie. C'est à ce moment là, que je me suis rendue compte qu'il y a des mois, je disais, à qui voulait bien l'entendre, que je n'en pouvais plus de la technologie, de mon téléphone et que je voulais de la tranquillité.


Si je peux me permettre de te donner un conseil, fais attention à ce que tu souhaites.

Tout ce que tu dis, fais et penses PEUT avoir de l'influence sur ton avenir (ce n'est pas non plus systématique, plein d'autres personnes émettent des pensées, mais ça peut arriver).

Dans mon cas, ça s'est avéré être un mal pour un bien, mais ça aurait pu ne pas être le cas. C'est comme ça que j'ai appris ma deuxième leçon de vie : Sois précis et clair dans ce que tu veux !


Maintenant que j'ai décidé de lâcher-prise, j'étais heureuse. Plus besoin de devoir des comptes aux autres, plus besoin de répondre à toutes les demandes du monde extérieur. Je pouvais beaucoup plus me concentrer sur moi. J'en avais besoin.


La technologie, bien que très pratique, submerge d'informations et nuit à la paix intérieur quand on est accro à elle. Être loin de mon téléphone m'obligeait à développer ma créativité.

Comme je le dis, ça reste hyper pratique la technologie. Je me suis rapidement rendue compte que mon téléphone me permettait d'avoir tout sous la main.


Quand je cuisine, j'ai besoin du minuteur et il y en a un sur mon téléphone !

Comment se débrouiller maintenant ? On peut régler ça sur le micro-ondes. Aucun soucis.


Quand je dois me réveiller à une heure précise, d' habitude, il y a mon téléphone pour me réveiller.

C'est comme ça que j'ai découvert qu'il existe une tonne de sites Internet sur laquelle tu peux programmer une heure et à cette heure précise, une sonnerie se déclenche sur ton ordinateur.


Après, je savais que je n'allais pas rester sans téléphone trop longtemps donc je ne me voyais pas acheter un minuteur + une montre + un réveil matin + un appareil photo, ainsi de suite.

Des idées me venaient et j'étais décidée à m'en servir.


Quand je suis dans la rue et que je veux savoir l'heure qu'il est ? C'est génial, l'opportunité de changer mes habitudes et d'aller vers les autres pour le leur demander s'offrait à moi.

A cette période là, je ne me souviens pas avoir donné de rendez-vous ni fait de sorties, car j'étais concentrée sur la Coupe du Monde ^^ quand je ne travaillais pas.

Mais, après tout, les gens se débrouillaient très bien avant d'avoir un téléphone portable. J'aurais fait pareil !


Mais comment vivre cet événement sans prendre de photos/vidéos ? C'est là qu'est arrivé ma troisième leçon de vie en rapport avec cette situation.

Je m'étais rendue compte que c'était super de vivre cet événement sans téléphone (il m'a quand même fallu du temps pour l'accepter) car, justement, je pouvais enfin VIVRE PLEINEMENT un événement !


Quand on a son téléphone, on filme, on snap, on relaie, on publie, on partage, on envoie des messages à tout le monde mais on ne vit pas ce qu'il se passe à 100%.

Là, aux différents moments où j'allais fêter l'avancée de l' Équipe de France dans les rues, je pouvais être pleinement à fond ! Enfin ! Le nombre de concerts/spectacles/festins que j'ai eu l’impression de rater, même si j'étais bien là, car je passais les ¾ du temps à filmer et partager, est énorme !

Au moins sans téléphone, je ne pouvais que vivre l’événement.

Ma relation à la technologie, pouvait parfois me rendre incapable d'apprécier le moment présent.



« Malheureux est celui qui est hanté par le passé, toujours effrayé du futur, et qui néglige le moment présent »

- Talal Ghosn


Une fois que j'avais compris tout ça, je suis restée encore quelques temps sans téléphone, même si les autres avaient l'air plus stressés pour moi que moi-même, de savoir qu'il n'y a aucun moyen de me joindre.


Puis, je me suis pris un nouveau smartphone avec lequel je continue d'apprendre le détachement, vis à vis de mon téléphone et vis-à-vis des demandes du monde extérieur!


J’apprends à laisser mon téléphone de côté et à prêter attention aux réseaux, aux messages et aux appels que quand je le peux/veux et non pas dès qu'on me sollicite. Cette décision me laisse beaucoup de liberté.

Je crois que le bonheur se situe dans le fait d'être aligné au niveau du corps, de l'âme et de l'esprit ! Et toi, comment tu te comportes avec ton téléphone ? N'hésite pas à me le dire et à faire des petites détox digitales de temps à autre ! Ça fait du bien ! ;)

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

QUI SOMMES NOUS ?

L'entreprise NjieTRENDS t' accompagne à travers ses coaching-relooking, ses articles de blog et ses vêtements fait main pour te permettre de retrouver un esprit révélé dans un corps valorisé

MON E-BOOK

"Retrouve un esprit révélé dans un corps valorisé en 9 étapes"

Abonne-toi à ma newsletter et je t'enverrai cet  e-book gratuitement !

  • Gris Pinterest Icône
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon
2020©NjieTRENDS. Tous droits réservés.